Un projet Labex Arts H2H
 
Cinéma/vidéo, art et politique en France depuis 1968
dispositifs, archives, numérique

Colloque CINÉMA / VIDÉO, ART ET POLITIQUE 
DISPOSITIFS, ARCHIVES, NUMÉRIQUE

Le Jeudi 17 et Vendredi 18 Décembre

17 DÉCEMBRE 2015

CENTRE POMPIDOU - CINÉMA 1

▬▬

18 DÉCEMBRE 2015

BNF-FRANÇOIS MITTERRAND - PETIT AUDITORIUM

Entrée libre // Réservation conseillée auprès de : bobines.plurielles@gmail.com

Porté depuis 2013 par le Labex Arts-H2H avec, notamment, l’Université Paris 8, la BnF, le Centre Pompidou et le CNC, le programme de recherche « CinéPol68 » (« Cinéma/vidéo, art et politique en France depuis 1968 : Dispositifs, archives, numérique ») dresse le bilan de trois années de recherche. Le travail commun entre chercheurs/euses, artistes, conservateurs/trices, programmateurs/trices et témoins a permis d’ouvrir un champ d’étude encore peu exploré dans l’histoire et l’esthétique des « ciné-dispositifs ».

Destinées à en restituer les apports, ces deux journées invitent à reconsidérer les enjeux scientifiques et patrimoniaux de de ces investigations collectives, tout en réaffirmant une méthodologie pluridisciplinaire, qui mêle recours aux archives et usages des outils numériques, pour une contextualisation en réseau des documents audiovisuels.

Après une synthèse générale qui intégrera les travaux sur la « vidéo des premiers temps », le colloque sera l’occasion de parcourir la diversité des domaines défrichés et d’établir de nouvelles passerelles entre eux, à partir d’extraits de films rares ainsi que d’autres sources collectées et sauvegardées.

Des approches monographiques de cinéastes et vidéastes engagé/es dans des pratiques d’intervention artistique, politique et sociale – Hélène Châtelain, Léa Lublin, Patrick Prado, Lionel Soukaz… – seront ainsi combinées à des sessions plus méthodologiques ou centrées sur des études de cas socio-historiques : archives audiovisuelles de l’Université Paris 8, du Centre universitaire expérimental de Vincennes à son déménagement à Saint-Denis ; ou encore appropriations de la caméra par le mouvement féministe.

 

Tous nos remerciements aux équipes scientifiques, aux artistes, aux témoins qui se sont engagé/es activement dans le programme ; aux nombreux partenaires institutionnels qui l’ont soutenu ; aux ayant-droits pour leur confiance ; ainsi qu’aux stagiaires et chercheurs/euses missionné/es au sein du projet : Eirini Androulaki, Ana Bordenave, Marion Carrot, Delphine Chedaleux, Stéphane Gérard, Julie Guillaumot, Camille Lan, Marco La Gala, Mélisande Leventopoulos, Chloé Louw, Julia Minne, Alice Monsonis, Catherine Roudé, Vivien Sica, Rachel Van De Meerssche, Marguerite Vappereau.

 

 

 

JEUDI 17 DÉCEMBRE

CENTRE POMPIDOU (CINÉMA 1)

 

▬▬

9H : ACCUEIL

9H15 - 9H30  : OUVERTURE

Par Nicolas Liucci-Goutnikov (conservateur, coordinateur scientifique au MNAM – Centre Pompidou, vice-président du Conseil scientifique du Labex Arts-H2H).

9H30 - 9H45 : INTRODUCTION

Par Hélène Fleckinger (MCF – Université Paris 8, porteuse du programme « CinéPol68 » avec, notamment, la BnF et le Centre Pompidou)

 

9H45 - 11H15 : ACTUALITÉ DES ARCHIVES ET USAGES DU NUMÉRIQUE

Synthèse scientifique du programme : rappel des objectifs et principales actions du projet « CinéPol68 » ; exposé de ses méthodes et de ses apports scientifiques et patrimoniaux.

Présentée par Hélène Fleckinger (MCF – Université Paris 8).

Avec Alain Carou (conservateur au Département de l’audiovisuel / BnF), Sébastien Layerle (MCF Université Paris 3), Mica Gherghescu (historienne de l’art, coordination scientifique à la Bibliothèque Kandinsky – Centre Pompidou), Yekhan Pinarligil (historien de l’art, documentaliste à la Bibliothèque Kandinsky – Centre Pompidou), Étienne Sandrin (programmateur au Service des Nouveaux médias – Centre Pompidou).

Extraits de films et de sources orales collectées : séminaire « Vidéo des premiers temps », conférences « Vidéo et après », colloques et journées d’études.

 

11H15 - 11H30 : PAUSE

 

11H30 - 12H30 : RÉSONANCES DE MAI 68, ÉCHOS MOSCOVITES

Projection-conférence autour du projet d’exposition « Dialogues » réunissant des archives et entretiens filmés avec des acteurs et actrices des mobilisations de mai-juin 1968 en France et des témoignages liés aux contestations de 2012 en Russie.

Présentée par Natalia Smolianskaïa (artiste, MCF – Université d’État des Sciences Humaines de Moscou).

Avec Alain Montesse (cinéaste, MCF – Université de Valenciennes).

 

12H30 - 14H : DÉJEUNER

 

14H - 15H : COLLECTER DES ENTRETIENS SUR L’ART VIDÉO

Projection-conférence autour de la méthodologie des entretiens filmés développée dans le cadre du programme.

Présenté par Yekhan Pinarligil (historien de l’art, documentaliste à la Bibliothèque Kandinsky – Centre Pompidou).

Avec Marion Carrot (doctorante – Université Paris 8 / IGE du Labex Arts-H2H en 2015).

Sélection d’extraits parmi les entretiens menés avec des vidéastes, conservateurs/trices, programmateurs/trices et théoricien/nes : Dominique Belloir, Raymond Bellour, Robert Cahen, Jean-Marie Duhard, Don Foresta, Catherine Ikam, ORLAN, Anne-Marie Stein, Christine Van Assche.

 

15H - 16H : LÉA LUBLIN ET SES DISCOURS SUR L’ART

Projection-conférence autour de la série des Discours sur l’art réalisée en vidéo entre 1972 et 1978 par Léa Lublin : « Je ne donne pas à voir l’image comme étant du réel mais comme la réalité de l’image ».

Présentée par Thibault Boulvain (doctorant – Université Paris 1 / chargé de recherce et d’études à l’INHA).

Avec Anne-Marie Duguet (professeure émérite – Université Paris 1 / Anarchive).

 

16H - 16H15 : PAUSE

 

16H15 - 17H30 : PATRICK PRADO, VIDÉASTE DES PREMIERS TEMPS

Projection-rencontre autour de films que Patrick Prado a tournés en 8 mm, Super 8 ou vidéo, entre les années 1960 et 1980, au sein des collectifs « Torr e benn » et APIC, du groupe Composite puis de Grand Canal Vidéo.

Présentée par Anne-Marie Duguet (professeure émérite – Université Paris 1 / Anarchive).

Avec Patrick Prado (vidéaste, anthropologue).

 

17H30 - 18H30 : PAGES DU JOURNAL ANNALES DE LIONEL SOUKAZ

Projection-rencontre autour d’extraits du Journal Annales, tourné par Lionel Soukaz depuis 1991, soit plus 2500 heures jusqu’à présent, en cours de sauvegarde intégrale par la BnF.

Présentée par Stéphane Gérard (étudiant-chercheur – Université Paris 8 / IGE du Labex Arts-H2H en 2013-2014).

Avec Lionel Soukaz (cinéaste).

 

18H30 - 19H : PAUSE

 

19H - 21H : HÉLÈNE CHÂTELAIN & LA PAROLE ERRANTE

Projection-rencontre autour des filmsDix jours dans la ZUP des Minguettes ou l’Amazonie est de l’autre côté de la rued’Hélène Châtelain et Stéphane Gatti (1972-1973, 50 min) et Qui suis-je ? Marseille 1990 d’Hélène Châtelain (1991, 44 min).

Présentée par Monique Peyrière (chercheuse – Université d’Évry-Val d’Essonne / Centre Edgar Morin – EHESS-CNRS).

Avec Stéphane Gatti (cinéaste – La Parole errante) et Jean-Jacques Hocquard (producteur et administrateur – La Parole errante).

Tourné en vidéo légère, Dix jours dans la ZUP des Minguettesse présente comme un portrait des habitant/es de cette « Zone à Urbaniser en Priorité » de la banlieue de Lyon en 1972. Le film fut réalisé pour ouvrir le débat entre les habitant/es – qui évoquent ici leur vie quotidienne et les problèmes rencontrés – et les responsables de l’urbanisation de ces quartiers (ville, offices HLM, société d’économie mixte…).

Qui suis-je ? Marseille 1990 propose treize récits autobiographiques, saisis face à la caméra, et répondant aux questions fondatrices de la méthode théâtrale d’Armand Gatti : « Qui suis-je ? » et « À qui je m’adresse ? ». « Écrits et enregistrés par les exclus eux-mêmes, pour être projetés au début de la pièce Le Cinécadre de l’esplanade Loreto, ces fragments de vie sont aussi leur première confrontation au monde de l’écriture ».

 

 

 

VENDREDI 18 DÉCEMBRE

BNF - FRANÇOIS MITTERRAND (PETIT AUDITORIUM)

▬▬

9H30 : ACCUEIL

9H45 : MOT DE BIENVENUE

10H - 11H30 : VINCENNES IMPRIME SES IMAGES

Table ronde autour des pratiques audiovisuelles de l’Université Paris 8, à l’époque du Centre universitaire expérimental de Vincennes (1969-1980) et depuis son déménagement à Saint-Denis : histoire, collecte, valorisation.

Présentée par Mélisande Leventopoulos (ATER – Université Paris 8 / post-doctorante du Labex Arts-H2H en 2014-2015).

Avec Jean-Louis Boissier (artiste, commissaire d’expositions, professeur émérite – Université Paris 8), Annie Couëdel (réalisatrice, MCF honoraire – UniversitéParis8/REVA),Jean-PaulFargier(critique,réalisateur, MCF honoraire – Université Paris 8), Danielle Jaeggi (réalisatrice, MCF honoraire – Université Paris 8), Yolande Robveille (réalisatrice, MCF honoraire – Université Paris 8 / REVA).

Extraits : films sauvegardés par l’Université Paris 8, la BnF et le CNC.

 

11H30 - 11H45 : PAUSE

  

11H45 - 12H30 : POUR DES ARCHIVES EN RHIZOMES

Table ronde sur le projet de plateforme autour des archives audiovisuelles, photographiques, iconographiques et écrites de l’Université Paris 8.

Présentée par Mélisande Leventopoulos (ATER – Université Paris 8 / post-doctorante du Labex Arts-H2H en 2014-2015).

AvecJean-Louis Boissier (artiste, commissaire d’expositions, professeur émérite – Université Paris 8), Catherine Dufour (responsable de la Bibliothèque numérique – Université Paris 8), Julia Minne (étudiante-chercheuse – Université Paris 8 /Bobines Plurielles), Liliane Terrier (MCF honoraireUniversité Paris 8).

Extraits : entretien inédit avec Patrice Besnard, spécialiste de la restauration de bandes vidéo anciennes.

 

12H30 - 14H : DÉJEUNER

 

14H - 15H15 : ÉROS EXPOSÉ : LE CINÉMA DE LIONEL SOUKAZ

Table rondeautour des dispositifs techniques, politiques et formels à l’œuvre chez Lionel Soukaz, cinéaste « emporté par le souffle de Mai 68 et du Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire ».

PrésentéeparAlain Carou(conservateur au Départementdel’audiovisuel – BnF).

Avec Simon Claude (étudiant-chercheur – Université Paris 3), Florian Grandena (professeur – Université d’Ottawa / titulaire d’une chaire internationale du Labex Arts-H2H en 2014), Vivien Sica (doctorant – Université Paris 3 / IGE du Labex Arts-H2H en 2014-2015)

Extraits :Le Sexe des anges (1977), La Marche gaie (1979), Autoportrait (2002), JournalAnnales (1991-aujourd’hui).

 

15H15 - 15H30 : PAUSE

 

15H30 - 16H : ARCHÉOLOGIE DES ARTS ET TECHNOLOGIES DE L’IMAGE

Projection-conférence autour du département ATI de l’Université Paris 8 : jalons pour une histoire des relations entre arts et informatique en contexte universitaire.

Présentée par Marie-Hélène Tramus (professeure émérite – Université Paris 8).

Avec Céline Thomas (doctorante – Université Paris 8 / IGE sur le projet « Art Numérique et Postérité » du Labex Arts-H2H en 2014-2015).

 

16H - 16H15 : PAUSE

 

16H15 - 17H45 : BOBINES FÉMINISTES, PLATEFORME NUMÉRIQUE

Table ronde sur le projet de plateforme de films et autres archives numérisées « Histoire, mémoire et bobines féministes », lancé dès 2012 au sein de CinéCast, destiné à (re)documentariser des films anciens en les annotant et les croisant avec des sources écrites, iconographiques et orales.

Présentée par Hélène Fleckinger (MCF – Université Paris 8).

Avec Mehdi Bourgeois (chargé des projets numériques – Labex Arts-H2H), Anne-Marie Faure (réalisatrice, co-fondatrice du collectif féministe Vidéa), Vincent Puig (directeur exécutif – Institut de Recherche et d’Innovation), Nadja Ringart (sociologue, réalisatrice, co-responsable du projet « Bobines féministes »), Ioana Wieder (réalisatrice, traductrice, co-fondatrice du collectif féministe Les Muses s’amusent du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir).

Projection d’extraits de films et d’entretiens et démonstration de la maquette.

 

17H45 - 18H : PAUSE

 

18H - 19H30 : « À NOUS LA PAROLE »

Projection-rencontre autour des films  L’Avortement en France de Marianne Ahrne avec la collaboration de Pepo Angel (1971, 30 min), Un geste en moi de Danielle Jaeggi (1972, 20 min) et Réponse de femmes d’Agnès Varda (1975, 8 min).

Précédée dun montage des rushes du tournage de Jeunes filles d’un collège d’enseignement technique, en 1972 à Vaux-le-Pénil, par Jean-Louis Boissier et Liliane Terrier.

Présentée par Julia Minne (étudiante-chercheuse – Université Paris 8 / Bobines plurielles) et Nadja Ringart (sociologue, réalisatrice / Bobines plurielles).

Avec les cinéastes Marianne Ahrne, Pepo Angel, Jean-Louis Boissier, Danielle Jaeggi, Liliane Terrier, Agnès Varda (sous réserve)etBéatrice de Pastre (directrice des collections du CNC).

Reportage produit par la télévision suédoise sur les tout débuts du Mouvement de libération des femmes en France, après la parution en avril 1971 du Manifeste des 343 femmes déclarant avoir avorté,le film de Marianne Ahrne réunit à l’écran des témoignages exceptionnels de Simone de Beauvoir, Christiane Rochefort, Delphine Seyrig ou encore du Docteur Pierre Simon.

Film expérimental, Un geste en moi saisit les gestes d’une jeune femme-sculptrice dans un atelier des Beaux-Arts. Tandis qu’elle manie la glaise et donne forme à une femme qu’elle arrose d’eau, des femmes discutent de leur sexualité et tentent d’illustrer métaphoriquement en images leurs fantasmes.

La question « Qu’est-ce qu’être femme ? » avait été posée par la deuxième chaîne de la télévision française à plusieurs femmes cinéastes. Le ciné-tract d’Agnès Varda est « une des réponses possibles, en ce qui concerne le corps des femmes – notre corps – dont on parle si peu quand on parle de la condition féminine. Notre corps-objet, notre corps-tabou, notre corps avec ou sans enfants, notre sexe, etc. Comment vivre notre corps ? Notre sexe, comment le vivre ? » (Agnès Varda, 1976).

 

Un projet Labex Arts H2H