Un projet Labex Arts H2H
 
Cinéma/vidéo, art et politique en France depuis 1968
dispositifs, archives, numérique

Séminaire "Représentations des homosexualités à l'écran"

Université Paris 8

2 rue de la Liberté

93526 Saint-Denis Cedex.

Entrée libre

Séminaire et conférence organisés dans le cadre du programme de chaires internationales du Labex Arts-H2H, en lien avec le programme de recherche "Cinéma/vidéo, art et politique en France depuis 1968 : dispositifs, archives, numérique".

 

 

Programme
Paris 8

Salle de projection A1-181 (bâtiment A, premier étage).

De la difficulté de l’expression de l’homosexualité. Film discuté : Ma vraie vie à Rouen (Olivier Ducastel et Jacques Martineau, 2003). Grandena, F., « Things Unsaid and Stolen Images of Desire », Cinematic Queerness: Gay and Lesbian Hypervisibility in Contemporary Francophone Feature Films, Florian Grandena et Cristina Johnston, Peter Lang Publishing, 2011, pp. 153-169.

 Retour au sommaire
Paris 8

Salle de projection A1-181 (bâtiment A, premier étage).

 

 

Intimité et nomadisme dans Drôle de Félix. Film discuté : Drôle de Félix (Olivier Ducastel et Jacques Martineau, 2000). Grandena, F., « The Constant Tourist: Passing Intimacy and Touristic Nomadism in 'Drôle de Félix' », Open Roads, Closed Borders: The Contemporary French-Language Road Movie, Michael Gott et Thibaut Shilt, Bristol, UK and Chicago, USA, Intellect Press, 2013, pp. 41-54.

 Retour au sommaire
Paris 8

Salle de projection A1-181 (bâtiment A, premier étage).

Du lieu polémologique dans le cinéma à thématique homosexuelle français. Films discutés : L’homme blessé (Patrice Chéreau, 1983). Les Nuits fauves (Cyril Collard, 1995). Wild Side (Sébastien Lifshitz, 2004). Grandena, F., « L’Art du faible : de l’utilisation des lieux frontières polémologiques dans le cinéma gay français  », @nalyses https://uottawa.scholarsportal.info/ojs/index.php/revue-analyses/index . A paraître en 2015.

 Retour au sommaire
Paris 8

Salle de projection A1-181 (bâtiment A, premier étage).

Famille et homonormativité dans Comme les autres. Films discutés : Comme les autres (Vincent Garencq, 2008). Grandena. F et MacFarland, J. Familly and homonormativity in Comme les autres. Article en chantier.

 Retour au sommaire
Paris 8

Salle de projection A1-181 (bâtiment A, premier étage).

Altérité et genre dans la saga Twilight : Le monstre n’est pas celui que l’on croit. Films discutés : Twilight : Fascination (Catherine Hardwicke, 2008). Twilight : Tentation (Chris Weitz, 2009). Twilight : Hésitation (David Slade, 2010). Grandena, F., « Heading Towards the Past: The Twilight Vampire Figure as Surveillance Metaphor », Monstrous Culture in the 21st Century: A Reader, Marina Levina et Diem-My Bui, London, New Delhi, New York and Sydney, Continuum Press, 2013, pp. 35-51.

 Retour au sommaire
Paris

Salle de projection A1-181 (bâtiment A, premier étage).

De l’âge et du désir sur grand écran : de Pierre Granier-Deferre à Bruce LaBruce. Films discutés : Le Chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Tatie Danielle (Étienne Chatilliez, 1990). Avant que J’oublie (Jacques Nolot, 2007). Gerontophilia (Bruce LaBruce, 2013). Grandena, F., «De l'âge et du désir : une remise en question de l'asexualisation des aînés dans le cinéma français», Âgisme : comprendre et changer le regard social sur le viellissement, Martine Lagacé, Presses de l'Université Laval, 2010, pp. 77-92.

 Retour au sommaire
Paris 8

Salle de projection A1-181 (bâtiment A, premier étage).

Le monde du travail au cinéma : désir, assimilation, subversion. Films discutés : Elle est des nôtres (Siegrid Alnoy, 2003). Ce vieux rêve qui bouge (Alain Guiraudie, 2000). Grandena. F et Sribnai J., «Du désir mimétique au désir contestataire : la représentation du monde du travail dans le cinéma français des années 1990 et 2000», 39(2), Contemporary French Civilization, 2014, pp.223-242.

 Retour au sommaire
Paris 8

Salle de projection A1-181 (bâtiment A, premier étage).

Consacrée à la représentation des lesbiennes à l’écran, à travers le cas de Léa Pool (Films discutés : Emporte-moi (1999) et Lost and Delirious / Rebelles (2001) Grandena, F., « Léa Pool : the Art of Elusiveness », The Gendered Screen : Canadian Women Filmmakers, Brenda Austin-Smith and George Melnyk, Wilfrid Laurier University Press, 2010, pp. 241-261.

 Retour au sommaire
Un projet Labex Arts H2H